Les français de plus en plus « mobinautes »

« Le Web […] depuis peu, sort de son cadre, démocratisé par les forfaits illimités des opérateurs et l’iPhone : on comptait fin 2008 10,8 millions de mobinautes – utilisateurs d’Internet sur téléphone mobile – soit plus de 1 Français sur 5 (21%).. » Et il y a fort à parier que les français ne s’arrêteront pas là…

D’ailleurs, la conférence « Mobile 2.0 » a été l’occasion de faire le point sur l’émergence et la démocratisation du mobile et plus spécifiquement des Widgets.  » Le bilan :

00C8000001789398.jpg008C000001363644.jpg
008C000001700164.jpg
Les widgets mobiles : un marché qui manque de maturité… mais qui améliore « l’expérience utilisateur des mobinautes et facilitent l’accès au contenu en offrant par exemple bien souvent une expérience en ou hors ligne et une logique associée de personnalisation. »

Orange : cap vers un widget multi-écran ! « Notre objectif est de toucher de nouveaux utilisateurs ou de créer de l’audience sur nos services web », a-t-il ajouté. D’où la nécessité de créer des offres de widgets multi-écran (mobile, TV et PC)

Webwag : il ne faut pas parler technique aux mobinautes. Le widget le plus utilisé de Webwag est celui consacré à l’information trafic en temps réel.

Goojet : il faut combiner widgets et réseaux sociaux

Comment monétiser un widget mobile ? les avis divergent. « Commencer par fidéliser et mieux connaître ses abonnés et insérer des publicités ou sponsors ciblés. Et des solutions de vente facilitée qui sont proposées via une sorte de mini App Store permettant de vendre jeux, sonneries ou logos sans quitter la page. »
L’année 2009 promet donc de belles avancées dans le secteur du mobile ! Voici « dix facteurs du décollage de la mobilité » :

1. Les technologies de communication et les connexions sont de plus en plus performantes

2. Des applications nomades de grande envergure ont été déployées (projet SNCF, RATP…)

3. Les entreprises intègrent de plus en plus un budget prévisionnel pour des applications nomades

4. Les matériels, de plus en plus performants, intègrent de plus en plus de fonctionnalités (GPS, Wi-Fi, appareil photo, interfaces multi-touch…)

5. L’essor des technologies de géolocalisation (GPS) et de la navigation routière

6. Des éditeurs « classiques » intègrent maintenant des extensions de mobilité sur leurs produits

7. Les applications nomades sont désormais sécurisées et peuvent être administrées à distance

8. La création d’un « Responsable Mobilité » au sein des entreprises

9. Une meilleure approche des besoins nomades ainsi que de leurs coûts

10. La consolidation des acteurs principaux (pure player) de la mobilité et la prise en compte de l’activité nomade dans les grandes SSII.

« Y’a plus qu’à », comme on dit chez moi (en plus ça rime !)

Sources :

neteco.com

ecommercemag.fr

itrmanager.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :