Personnalisation, l’avenir du Web

Pour commencer, je dirais qu’il y a deux types de « personnalisation ». Il ne faut pas confondre la personnalisation de produits ou d’affichages par le consommateur final (pull) et la personnalisation des informations côté éditeur en fonction de -supposées- préférences utilisateurs (push).

pms-industrie-sur-mesureJ’ai déjà parlé du premier cas dans plusieurs de mes posts. J’y évoquais des sites de vêtements, d’accessoires, etc. qui proposent aujourd’hui de personnaliser ces produits « sur-mesure ». Sur Dominos.com, le consommateur fait ainsi l’acquisition d’une pizza « unique » !
Il existe également des site qui permettent à l’internaute de personnaliser le contenu ou son affichage ; comme Netvibes dans l’ancien temps, ou Flipboard, par ex. Grâce à une inscription simple, on retrouve d’une fois sur l’autre ses sources et préférences de navigation.

Après il y a cette autre « personnalisation » ; celle qui est poussée par l’éditeur. En fonction du comportement de l’utilisateur (pages vues, temps passé, et autres data cookies) et des données saisies et qualifiées par l’internaute lui-même (dans un formulaire, par exemple), le site proposera telle ou telle information.
C’est déjà le cas depuis bien longtemps avec Google, qui oriente ses résultats de recherche selon votre surf sur la Toile, c’est le cas de newsletters ou d’emailings que vous recevez avec l’entête « Bonjour Mme Duchmol »…
L’innovation technologique autour des métiers du Web permet aujourd’hui cette personnalisation à la volée. En tant qu’éditeur d’un site, je peux agir sur l’expérience utilisateur, au cas par cas, en temps réel. « A digital edge customer experience realizes that the best experience an individual can have is one that they create for themselves, in real time. Consider an experience shaped by the customer, open to their context, past experience and delivered in their own time, on their own terms and specific to their situation. »

Les prix affichés sur un site donné peuvent donc varier en temps réel, individuellement, en fonction de l’endroit où vous vous trouvez (ex.  de politique d’affichage de prix géolocalisés pour Staples). Interprétée par certains comme une intrusion, la personnalisation est un gage certain d’engagement et de renforcement de l’interaction entre une marque et son prospect ou client. Et rien n’empêche un internaute d’effacer ses cookies ou autres et de surfer incognito, hors connexion.
Voici donc des exemples de personnalisation possible : newsletter, emails transactionnels, site, wish list, recommandations d’articles liés…

Attention toutes fois de bien cibler en fonction des données récoltées et de ne pas tomber « à côté ». Proposer le dernier pull Sandro à Robert (routier de son état) ça ne génère pas plus de CA, mais peut-être quelques frustrations !!!

Voir aussi :

2 commentaires

  1. […] pas beaucoup… Je pense quand-même, pour en avoir déjà parlé dans ce blog, que la personnalisation est une clé majeure du e-commerce de demain. Il est évident que si Amazon pouvait stocker mes choix de taille (en plus de mes […]

  2. […] Pour commencer, je dirais qu'il y a deux types de "personnalisation". Il ne faut pas confondre la personnalisation de produits ou d'affichages par le consommateur final (pull) et la personnalisatio…  […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :