Le responsive design « limite » le contenu

Internet est un média technique. Je pense qu’un e-marketeux qui ne comprend rien en web design, en intégration et qui n’a pas des bases en dev’ ne peut pas bien faire son boulot (et pire si ça ne l’intéresse pas !). Moi, je suis tombée dedans quand j’étais petite et j’ai la chance de trouver passionnant le côté technique du Web. C’est ce qui le rend évolutif, en constante mutation et qui pousse à la bidouille, à l’innovation.
Quand il a fallu refondre le site de L’Entreprise en 2010, j’ai fait des pieds et des mains pour qu’on se mette au HTML5. C’est un sujet que j’ai plusieurs fois abordé dans ce blog, avec la réalité augmentée ou le responsive design qui se sont imposés à moi au cours de ma veille sur le mobile.  Mais si je suis convaincue par les deux premiers, le troisième m’intrigue…

Responsive Design
« Offrir au visiteur une expérience de consultation optimale facilitant la lecture et la navigation. L’utilisateur peut ainsi consulter le même site Web à travers une large gamme d’appareils (moniteurs d’ordinateur, smartphones, tablettes, TV, etc.)« 

Mon intérêt pour le mobile me pousse vers la recherche de contenus optimisés pour tablettes et smartphones. Mais à quel prix ? Bien sûr l’idée que ces contenus soient adaptés à la consultation sur ce type de devices est intéressante et que tout ce qui concerne l’expérience utilisateur (UX) et l’usage (UI) sont essentiels. En revanche, il s’avère qu’à mon sens, le responsive design tel qu’il est conçu aujourd’hui limite l’accès à l’information.

 responsive_web_design  mashable-responsive-design

En Responsive Web Design (RWD), il faut hiérarchiser ses contenus de la plus petite à la plus grande interface.  L’idée étant que le mobinaute qui consulte une page sur la plus petite résolution (ex. smartphone) dispose des informations essentielles et que plus l’écran s’agrandit (ex. TV) plus les contenus qui s’ajoutent sont du bonus. On considère donc la plus petite résolution comme « optimale » et les écrans plus grands comme du « plus ».

Il serait dérisoire de penser dans l’autre sens… Mais c’est en réalité ce qu’il se passe. A l’heure actuelle, on vous pousse un site « optimisé » pour mobile, mais on vous propose aussi un accès au site « normal » (liens / URLs différents).
Avec le RWD, l’utilisateur est contraint par sa résolution d’écran. Demain, si le responsive se généralise, vous ne pourrez plus jongler d’une interface à l’autre sur un même terminal (URL unique). Fini l’accès à la version Web (et ses contenus « bonus ») quand vous surferez sur votre smartphone !

« Je m’occupe de paix dans le monde avec des pétitions contre la guerre, tout ça…
Je milite, je m’engage…
« 

Voir aussi (quand-même ! :) 7 conseils pour concevoir un site en responsive design

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :